Aide

Avant-propos

Coasterridden est une sorte de jeu réel mondial où vous comptez le nombre de coasters que vous avez pu faire tout au long de votre vie. Vous ne gagnerez certainement pas d'argent en ayant ridé tous les coasters de la planète, mais pour autant, cela vous apportera une certaine satisfaction personnelle.

Utilisation

Recherchez un parc ou un coaster en saisissant le nom dans l'outil de recherche. Une liste s'affichera et proposera les coasters portant le nom que vous avez saisi. Si jamais vous avez saisi le nom d'un parc, tous les coasters du parc s'afficheront aussi.

Vous n'aurez plus qu'à cliquer sur le + pour ajouter le coaster à votre liste.

En cliquant sur -, vous retirerez le dernier tour fait sur ce coaster.

Il n'y aucune limite pour l'ajout et plus il y en a, mieux c'est pour vos statistiques. Mais pour des statistiques encore plus précises et conserver l'ordre d'ajout de chaque coaster, pensez à définir les dates de vos tours dans la fiche coaster (notamment le premier tour).

Nos règles et principes

Bien qu'il n'y ait aucun contrôle de vérification en utilisant cette application, voici les « règles » officielles de Coasterridden :

- Principale : Si vous n'avez pas embarqué sur le coaster, il n'est évidemment pas compté.

- Panne : Vous avez ridé un coaster dans son intégralité en ayant embarqué et débarqué d'une manière officielle sur un quai. Si le coaster est tombé en panne sur des freins de mi-parcours, vous ne l'avez techniquement pas intégralement ridé. En revanche, si vous êtes tombé en panne sur les freins de fin de parcours et que vous avez été évacué-e, je laisse le libre arbitre à votre bon sens.

- Flat ride ? : Coasterridden se base sur le principe du « qui peut le plus peut le moins ». Par conséquent, même si cela parait un peu farfelu, les attractions suivantes sont référencées en tant que coaster :

Bayern Kurve forains
Disk'O (classiques et coasters) Zamperla
Free Falls Intamin de première génération (ex : Demon Drop - Cedar Point)
Fire Ball Larson
Skywarps (ex : Harley Quinn Crazy Coaster - Six Flags Discovery Kingdom)
Rockin'Tug Zamperla/Kontiki Zierer (ex : Dancing Dingie - Europa Park)
Bob-Luges (ex : Berg-Rodelbahn - Steinwasen Park)

Si vous estimez qu'ils ne doivent pas faire partie d'une coaster list, ne les ajoutez simplement pas.

- Inversions : Les inversions sont considérées véritables lorsque le rail dépasse ou est égal à une inclinaison de 135° (notamment lorsque l'on confond l'élément avec un simple Over Banked Turn et un Cutback).

- Shuttle coasters : Naturellement, les « Shuttle coasters » (Boomerang Vekoma) sont calculés sur la longueur du rail : les mètres que vous parcourez dessus ne contiennent qu'un passage. Pareil pour les inversions, elles ne sont comptées que sur un unique passage.

- Multi-tours : Idem qu'au dessus : les coasters effectuant plusieurs tours ne comptent que la distance physique du rail.

- Anneau de Moëbius : Les coasters disposant de l'anneau de Moëbius (coasters souvent en mode course, où le train part de la station « 1 », fait le parcours « A », arrive en station « 2 », pour faire ensuite le parcours « B » avant de revenir en station « 1 » (ex. : Grand National à Blackpool Pleasure Beach)) comptent pour un tour dès lors que vous revenez dans une station. Si vous partez de la station 1 et revenez en station 1, vous avez fait deux tours. Pour ces coasters, les détails sont précisés sur le nom dans la liste.

- Nouveauté ? : Prenez l'Incredible Hulk. Chez Coasterrider, lorsque le rail a été intégralement remplacé, il s'agit d'un « nouveau » coaster. Pareil avec Eurosat du coup. Par contre, si le coaster a été déplacé, il s'agit du même coaster, qui est juste dans un autre parc.

- Certitude/doute : Vous n'êtes plus sûr(e) d'avoir fait ou non un coaster quand vous étiez plus petit(e) ? Ne le comptez pas.

- Soyez fair-play, évidemment.

Arriverez-vous à battre Pascal sur sa Ridden list ? 😉

Quelques notes

Pour des questions de temps (et de connaissances techniques), Coasterridden reste une web-app, c'est-à-dire qu'elle est tout autant accessible sur appareils mobiles que sur ordinateur, mais nécessite une connexion permanente à Internet. L'avantage en échange est qu'elle est compatible toutes plateformes avec un seul code ! De plus, vous n'avez rien à faire concernant les mises à jour : tout est automatique !

Alors, oui, l'application a été pensée mobile first, ce qui explique son design très simpliste, même sur grands écrans. En attendant que je réfléchisse à un plus joli visuel pour les plus grands devices, vous ferez avec l'essentiel mais fonctionnel 😉